top of page

         L’énergie est ce qui nous fait vivre et nous unit tous. Nous sommes des êtres de matière et aussi des êtres spirituels, et l'énergie est ce qui relie ces deux parties de nous-mêmes. Elle circule en nous dans nos différents corps - Oui, nous avons un corps physique mais aussi des corps subtils autour de nous. C’est une connexion avec le monde invisible. Chacun d'entre nous connait "l'effet placebo", se guérir en prenant des "faux" médicaments; en réalité, c'est l'énergie qui permet de nous guérir. Tout ce que l’on vit consciemment ou inconsciemment qui peut être douloureux, reste figé dans nos corps, ce qui peut provoquer des blocages. Et l’énergie par le biais de divers supports peut ôter ces souffrances et ces blocages. Mais comme je le dis à chacun de mes clients, on est notre propre sauveur et personne d’autre. A nous de vouloir et d’accepter notre guérison.

  

      Avant d'être thérapeute énergéticienne, ça n'a pas été un long fleuve tranquille. Toute petite et pendant une bonne partie de ma vie, j'ai eu de grandes blessures émotionnelles, je me suis vite laissée porter par le vent, j'étais en mode survie car je manquais considérablement d'amour, j'étais incomprise, pas écoutée, et j'avais un manque de confiance en moi incommensurable alors que j'avais énormément d'amour à donner et me suis toujours occupée de mon prochain.

      J'étais une personne très cartésienne qui plus est, étroite d'esprit au sujet de la spiritualité, mais la vie voulut que je me reconnecte à moi-même et au monde invisible et que je comprenne que la spiritualité fait partie intégrante de la Vie.

 

       Ce fut une période très compliquée, car je sortais d'école de commerce, je savais que j'avais beaucoup de potentiel, - on me le disait depuis toute petite - mais étais incapable de mettre un pied devant l'autre. J'ai fait mon éveil par le biais du bouddhisme, je m'y suis intéressée après avoir été dans un temple bouddhiste. A partir de cette période, tous mes sens ont commencé à se développer et je sentais un Amour incommensurable, mais n'arrivais pas à l'appliquer.  Il y avait un tel goufre entre l'intérieur et l'extérieur que c'était très compliqué pour moi d'avancer sereinement.

A l'aide d'une coach, qui ne m'a jamais jugée et au contraire m'a toujours soutenue, et de nombreux thérapeutes de tout style, j'ai pu reprendre pied et me libérer de ces carcans dans lesquels j'étais enfermée depuis tant d'années. Et intégrer et appliquer au quotidien tous les enseignements que j'ai appris. Lors de mon éveil, je découvris un don de guérison. Au début, j'y allais à tâtons et ne maîtrisais pas du tout puis au fur et à mesure, ça allait de mieux en mieux, je canalisais beaucoup plus l'énergie et surtout quand je le décidais.  

     Au fil des années, j'ai comblé ce manque et me suis libérée de beaucoup de colère que j'avais, qui m'empêchait d'être qui je suis au plus profond de moi et de profiter de la vie comme je le voulais. Mais j'étais encore décalée entre ce que je voulais faire : être une grande conférencière pour expliquer ce que j'avais vécu et les connaissances acquises lors de mon éveil et la réalité. 

     Un jour naquit ma fille Elaïa, ce qui bouleversa ma vie, je me pris enfin en main et finis par devenir professeure d'espagnol au collège et lycée pendant trois ans. J'ai adoré ce métier et tenté d'enseigner aux élèves en plus de l'espagnol des leçons de vie pour les encourager à y arriver et se sortir de situations qui n'étaient pas toujours évidentes. J'ai même fait des séances à une élève. Puis, je suis arrivée ici, en Martinique. Je suis restée au chômage tout en continuant de faire des soins gratuitement et je continuai le travail sur moi-même, et ai eu des déboires jusqu'au jour où j'étais prête et ai décidé de faire le métier de thérapeute énergéticienne. 

     Toute cette période compliquée en quête de moi-même, cette traversée du désert où je suis passée par les montagnes russes émotionnelles, était nécessaire pour devenir la thérapeute que je suis aujourd’hui. Après être passée moi-même par ces périodes de questionnement, de doute, de souffrance, je peux maintenant accompagner au mieux mes clients et canaliser beaucoup plus facilement l’énergie universelle qui facilite leur libération.

Je suis tellement heureuse de pouvoir faire un métier en faisant du bien autour de moi, j'ai vu des personnes se transformer complètement en se libérant des fardeaux passés et en se reconnectant à elles-mêmes.

     Et si je me suis libérée de mes souffrances et de ma colère en tout cas, d'une grande partie, tout le monde peut et je souhaite à chacun de se libérer de ses fardeaux et de se reconnecter à soi-même et à la vie, que ce soit par mon biais ou celui d'autres thérapeutes ou techniques.

C'est quand chacun évoluera que la société évoluera. Et il en est grand temps !!! 

bottom of page